Comme un dimanche

fevrier2015E

Dans les gouttes de pluie écrasées sur la vitre

Je regarde la vie en noir et gris

Je suis triste sans savoir pourquoi

Mélancolie mon amie…

Publicités

Une main…

Arrêt Facultatif

P1300918 (1000x666)
Tu vois cette main là-bas?
J’arriverai trop tard
Même en me dépêchant comme
S’il s’agissait de ma vie
Tellement de fois j’ai
Couru, couru, couru, couru…
Mais chaque fois j’arrivais trop tard
Mais cris d’espoir étaient vains
Ils se perdaient dans les airs saturés
De son angoisse de trop tard.
J’y étais presque et puis la silence
Et cette main qui s’ouvre et qui lâche.
La chute jamais je ne la vois jamais
Je ne l’entends et quand je me
Penche au bord de l’abîme tout au
Fond je crois voir un corps disloqué.

Cela recommence ainsi régulièrement
Maintenant les secours ne viennent
Plus parce que jamais ils n’ont trouvé
De corps là en bas tout en Bas.

Maintenant quand je vois cette main
Je ne cours plus, j’ai arrêté d’
Appeler au secours, j’ai arrêté de
M’accrocher à cette paroi

Jusqu’à aujourd’hui parce que
Tu es là.

Aide-moi.

View original post